Entête
Entête Entête
Entête
Entête
Entête

Dialine

Préface

Dialine était une membre de DTA. Elle était aimée de tous et remplie de dynamisme. Malheureusement, le 2 mars 2005 elle est décédée. (vous pouvez lire le fil de discussion de cette annonce ici.) Dialine a soufert d'agoraphobie très sévère. Il fut un temps (2 ou 3 ans environ) où elle ne se sentait pas paniquée uniquement quand elle était étendue dans son lit. Son lit était la seule place sécuritaire pour elle. Pas de douche, trop peur de mourir. Elle mangeait peu, trop peur de s'étouffer. Son importante inactivité physique l'avait rendue faible musculairement. Elle a commencé à prendre son envol en arrivant sur DTA. Elle travaillait très fort pour avancer... et elle avançait. Elle racontait comment s'était bon de se doucher à nouveau, de pouvoir sortir dehors devant chez elle, de pouvoir prendre un repas avec ses fils. Elle iradiait le bonheur. Tous ceux qui l'ont connue pourront le confirmer. Dialine avait aussi des problèmes cardio-respiratoires que les médecins avaient diagnostiqués. Ce sont ces problèmes de santé qui auront eu raison d'elle. Et dans un comble d'ironie, c'est dans son lit qu'elle a perdu la vie.

Dialine, tu nous manques ...

Témoignage

Bonjour les amis !

DialineJ'ai découvert ce site le 19 juin 2003, j'étais très mal, désespérée, j'ai longtemps recherché une solution sur internet et puis, enfin j'arrive sur ce site. Et là, oui, c'est vrai, ma vie allait tout de suite mieux, je lisais les témoignages, les larmes aux yeux, d'autres personnes vivaient ou avaient vécu les mêmes choses que moi, je n'étais plus jamais seule, et je n'étais surtout plus jamais folle. Ma crainte terrible de finir à l'asile a totalement disparue. Je commençais à comprendre ce que je vivais, à mettre des mots sur mes maux, quel énorme soulagement.

Je me suis accrochée de toutes mes forces aux exercices du site, en même temps j'avais commencé avec mon kiné, quelques jours après je commençais une tcc, et me voilà prise dans l'aventure de la remise en forme, de la reconstruction, quel bonheur !

Bien sûr beaucoup de larmes, de doute, de périodes de découragement, de ras le bol je n'y arriverai jamais, beaucoup de peurs à dépasser, des phases plus ou moins faciles (la rupture avec mon mari en aout dernier dur dur) et puis avec le temps des angoisses moins longues, des phrases tout de suite positives dès qu'une pensée noire surgissait, des réactions changées, des comportements dépassés, des envies, des besoins, tout redevenait "normal", je recommence donc à revivre !!!! je me rendais compte de petits trucs qui changaient, j'allais mieux, je reprenais confiance, doucement .....

Depuis le mois de février je vais nettement mieux, j'ai commencé de grosses expos, ma première sortie ciné, ma première soirée dansante, mon premier long week end chez ma mère et ouahou ouahou que du bonheur, j'y crois à peine.

En fait je suis restée tant d'années dans un mauvais fonctionnement, à me refuser d'être bien, à refuser d'être heureuse, je n'avais pas droit à tout cela, donc très dur de changer, de dépasser tout cela et j'ai donc beaucoup "souffert" pour "lâcher" ce passé et cette manière de fonctionner.

Aujourd'hui j'ai rempli mon panier à provisions de calme, de douceur, d'amour, de relaxation, de respirations, de pensées positives, d'écoute des autres et de pardon.

J'ai encore du travail mais je le vis beaucoup moins dans la souffrance, j'ai appris la patience (moi qui vivais à 300 à l'heure), j'ai appris à m'aimer un peu plus (c'est pas encore ça), j'ai un gros travail à faire par rapport à mon corps (la rupture avec mon mari et mes 25 kilos en moins c'est pas facile). Je crois que je commence à apercevoir la vraie Aline, celle que je suis vraiment, qui n'existait plus depuis quelques années. Mes deux fils sont grands, autonomes, ont moins besoin de moi, donc je vais pouvoir m'occuper beaucoup plus encore de moi.

Je suis persuadée que je ne retomberai jamais là où j'étais car maintenant je sais ce qui se passe et je sais ne pas me faire envahir, je me sens donc rassurée, même si ça n'a rien d'agréable tous les symptômes qu'on connait tous, mais je suis "armée" et donc je gagnerai. La vie n'est pas facile, c'est clair, des souçis nous en avons tous, c'est vrai, mais une vérité que je retiendrai c'est que je remercie la Vie d'avoir vécu ces attaques de panique car grâce à elles j'ai retrouvé quasiment une respiration normale, je remarche, je recommence à avoir envie de plein de choses, j'aime ma famille avec encore plus de conscience qu'avant, d'un amour pur et sans "chichi" aucun, ceux qui sont restés auprès de moi sont ceux qui m'ont aimée même dans un état de "serpillère", c'est à dire que je n'existais plus, je me sentais presque mourir, ou du moins la balance vivre ou mourir était presque sur le même niveau : au fond de moi je voulais vivre, je l'ai décidé, j'ai compris beaucoup de choses, et si je suis bien vivante aujourd'hui je dois faire de ma vie, chaque jour, le maximum pour être bien, c'est normal car je sais ce que j'ai vécu et je sais apprécier comme une enfant les moindres petites choses, chaque jour, la vraie valeur des choses, et aussi aller à l'essentiel.

Donc mes amis, jamais je n'ai été aussi heureuse de faire votre connaissance, vous êtes tous des êtres merveilleux, vous faites partie de mon coeur, cette partie de ma vie est sacrée, riche d'enseignement. Je sais que chacun est sur une super bonne voie, et je remercie encore stanzie, caro, pierre et yannick pour chacun avec amour et dévouement, continuer à ce que ce site rayonne comme il faut. Nous avons été aidés chacun de nous et d'autres, désespérés par ce qu'ils vivent, seront aidés aussi, nous nous le devons, du moins c'est ce que j'essaie de faire à mon tour.

J'écris un peu trop, j'ai eu énormément de mal à faire ce texte, chaque jour j'hésitais, c'est bizarre ! Je fais tout pour m'occuper de ma photo car je voudrais aussi que mes enfants y soient et ma douce citronnelle (ma chatte décédée !!!) c'est mon côté sentimental !

Sinon pour vous dire un peu plus sur moi je m'intéresse beaucoup à la psychologie au sens large du terme (depuis plus de 25 ans) mon père a été gravement malade et j'ai du arrêté le deug que je préparais à la fac et ou j'avais eu tant de mal à m'inscrire (j'avais 42 ans au milieu des jeunes gens !) mais bref je ne sais pas trop ce que la vie me réserve au niveau boulot, ça m'inquiète un peu, je remplis encore mon panier de provisions....... donc un jour ça va bien déboucher sur quelque chose.

J'adore la montagne été comme hiver (j'ai toujours eu envie de créer un centre de santé, bref), j'adore faire du vélo (j'en ai fait toujours mais bon pas encore de forces pour reprendre ) je suis très contact nature et animaux, et la région parisienne me pèse !!!!

Voilà j'arrête, je vais finir par vous saouler.

Je souhaite à chacun de vous une route pleine de lumière et de paix, et bravo pour votre énergie et pour vos expos....... la liberté et l'autonomie sont pour très bientôt !

Super idée de Yannick d'avoir créé ce trombinoscope, j'ai eu du mal à y inscire ce texte, en fait je suis finalement assez timide quand je dois parler que de moi.

Toute mon amitié, et au plaisir de vous rencontrer un jour, qui sait !

Bisous et tendresse.

Dialine

Chère Dialine, nous voudrions te dire ...

Lucy

Quand Dialine est arrivée sur DTA, je crois qu'elle traversait un des pires moments de sa vie. Elle criait à l'aide et ses emails personnels n'en disaient pas moins. Je ne savais pas comment réagir, je me contentais de lui envoyer une petite phrase d'encouragement. Et je me sentais si "cheap" avec ma petite phrase, mais je n'étais pas capable de faire plus... et à chaque fois, les remerciements qu'elle m'envoyait en retour étaient énormes. Dialine était une femme remarquablement généreuse, elle avait un très grand coeur.

Dans un laps de temps très court, elle a surmonté courageusement ses épreuves. Elle a su avoir la bonne attitude et demander de l'aide. Par sa volonté, sa force, son courage, sa sensibilité, elle nous a donné énormément. Son cheminement a été impressionnant.

Je la considérais comme ma meilleure amie, ma confidente. Sur MSN, nous parlions des heures. Jamais je n'ai eu de conversations aussi enrichissantes. Je la sentais tellement près de moi. En plus de l'ago, nous avions beaucoup de points en commun, entre-autre nos familles. Sa mère, sa soeur, ses ex, ses enfants... le moule était semblable. Lorsque j'avais un tracas, vite je regardais si elle était sur MSN. Et toujours elle a su avoir les bonnes paroles pour m'apaiser. Mais à part les tracas, nous partagions aussi nos bons moments. Dialine était très importante pour moi. Son décès m'a totalement ébranlée. Les seules petites expos que je continuais à faire étaient devenues pénibles... mon corps avait beau être debout, mon intérieur lui, rampait par terre. Durant des mois j'ai gardé cette peine à l'intérieur de moi car il m'était trop pénible d'en parler. J'aurais tant eu besoin de me confier... à elle !

Dialine je t'aimais beaucoup. Tu es partie si vite, sans prévenir.

-Lucy


Saphir

Aline, le hasard d'une belle rencontre sur le forum, des mois à se parler chaque jour sur MSN, à partager nos doutes, nos peines mais aussi nos fous rires, puis nos voix au téléphone et ensuite le plaisir de se voir pour de vrai une belle journée d'été. Tu devais venir passer quelques jours chez moi, pleine d'espoir pour ce voyage, mais tu n'en as pas eu le temps...

Tu restes malgré tout présente dans nos coeurs.

Voici ce petit poème que j'ai écris quand tu nous as quittée... Pour Aline ...


C'est une loi divine qui veut que tout nous quitte
Je l'ai su en ce temps lorsque j'étais petite
Quand un oiseau blessé qu'on a sauvé, aimé
Un beau jour prend son vol pour ailleurs s'envoler

Vers le pays magique de l'immense amitié
La vie n'est pas ôtée, mais juste transformée
Nous quittons tous un jour notre manteau d'hiver
C'est ainsi, nous ne nous verrons plus sur terre

Nous serons séparés alors pour quelques temps
La mort n'est qu'une porte où la vie nous attend
Et quand à notre tour il nous faudra partir
Dans la lumière claire, viens pour nous accueillir

Gardons les souvenirs que nous avons semés
Lorsque de nobles coeurs se sont vraiment aimés
Leur amour est plus fort que la mort elle-même
Et l'absence après tout n'est rien lorsque l'on s'aime

Tu nous disais toujours "ne lâchez pas l'affaire"
Et tes paroles étaient un rayon de lumière
Aline, ton courage toujours nous portera
Chaque jour vers la paix on avance avec toi.

-Saphir


Yannick

Dialine

Incertaine, tu m'as contacté
Il y a de cela quelques mois passés

Curieuse, tu es entrée
Je sentais déjà ton amitié

Généreuse, tu m'as raconté
Ton univers, les personnes aimées

Si gentille, tu m'as écouté
M'ouvrir, me confier

Positive, tu m'as montré
D'autres choses que j'ai niées

Dynamique, tu m'as stimulé
À entreprendre, à avancer

Seuls tu nous as laissés
De ta bonté, irradiés

Dialine, je me suis attaché
J'aurais tant voulu te rencontrer

Trop tôt tu nous as quitté
Le coeur déchiré à pleurer

Trop vite, je n'ai pu t'avouer
Combien je pouvais t'aimer

-Yannick


Coquelicot

C'est toujours un peu étrange de décrire quelqu'un que l'on ne connaît que virtuellement. Mais avec Dialine, c'est différent tant l'authenticité qui se dégageait de ses écrits nous donnait de belles certitudes sur sa personnalité rayonnante. Et ce qu'il y a avait de plus frappant chez elle, c'est qu'elle faisait l'unanimité, je ne me souviens pas d'une personne qui aurait pu avoir un mauvais souvenir d'elle. Quand elle est arrivée sur le forum, j'ai pensé que nous n'avions rien à voir ensemble, son enthousiame, son optimisme, son énergie, sa générosité contrastaient trop avec la mélancolie désabusée qui me servait de défense. Mais je dirais que très vite nous avons su voir la vérité de nos personnes derrière les apparences, je me serais braquée face à quelqu'un de moralisateur mais l'amour de Dialine pour les autres était pur et c'est ce qui m'a donné confiance en elle.

Je pense que mon cerveau a refusé son départ et qu'il en sera toujours ainsi, elle existe tout le temps dans mon monde virtuel et quand je vois quelque part dans les journaux ou à la télé l'une des courageuses personnes qu'elle admirait, je la vois sourire à côté.

Dans la dernière conversation que j'ai eu avec elle, elle me racontait qu'avant son agoraphobie, elle était allée à un concert de Nirvana. Elle me faisait envie à ce moment là car moi je n'avais jamais eu l'occasion de voir l'idole de mon adolescence, Kurt Cobain, le chanteur du groupe, ce chanteur dont la mort m'avait bouleversée.

Comme je devais aller à Paris, j'ai demandé à Dialine de la rencontrer et elle m'a répondu "une prochaine fois cocotte!" Elle non plus, je n'ai jamais eu l'occasion de la voir. Alors maintenant, je la vois dansante et rieuse, libérée de ses doutes, dans un super concert de rock et je lui dis: "A bientôt Cocotte!".

-Coquelicot


Bruno

Dialine est venue sur DTA un jour par hasard et bien lui en a pris puisqu'elle y a trouvé sa place et toute l'aide dont elle avait besoin. Elle a reçu beaucoup d'amour, d'aide sur ce dernier mais en a donné également énormément !

Elle se battait chaque jour avec les problèmes de la vie, qui pour elle n'a pas été très tendre.

Sur le chat ou bien encore sur MSN elle tapait tellement vite que je l'appelais le Lucky Luke du clavier. Vraiment c'était trop rapide avec elle, ce qui m'amène à vous raconter un moment de délire que je garde au fond du coeur :

alors que nous étions plusieurs sur le chat à parler des techniques, Dialine nous propose de faire tous ensemble une respiration ventrale.

Je me suis dit sur le moment qu'elle blaguait mais pas du tout !

La voilà donc partie à écrire chaque phase de cette dernière "avec les temps très bien respectés". Au début je ne faisais que la lire mais c'était tellement bien fait que je me suis laissé prendre au jeu et l'ai fait comme presque (sinon) tous les membres présents...

De par bien des côtés de son personnage elle savait emmener la foule dans le bon sens et dans le positif c'est un fait. D'ailleurs lorsque je pense à elle je pense souvent à la petite Piaf, courageuse, déterminée avec cette force intérieure.

J'ai eu le plaisir de la rencontrer. Elle était venue avec sa soeur passer un bout de la journée à la maison. Du vrai bonheur je peux vous le dire mais et surtout une vraie démonstration de courage ! Déjà d'avoir fait la route, chose fatigante pour elle, mais de nous montrer sa détermination dans ses efforts...

Juste le temps de vous raconter une dernière histoire et je vous laisse : alors que nous avions fini de manger et afin de nous dégourdir un peu, nous avions décidé d'aller faire quelques pas dehors. Il faisait chaud et Dialine avait, de par ces problèmes quelques difficultés à respirer, nous avons marché un peu et puis nous sommes revenus.

Elle était fatiguée mais il lui fallait encore monter deux étages pour arriver à la maison, sa soeur lui propose donc son aide qu'elle refuse en deux secondes. À mon tour je lui propose de rester derrière elle juste pour qu'elle se sente rassurée et de suite elle me répond qu'elle veut y arrivée seule, qu'elle préfère faire ainsi, qu'elle le fera... !

Nous sommes donc montés avant elle et l'avons attendue en haut. Ce jour-là j'ai entendu ce bout de femme pester après elle-même. Elle pestait pour se motiver. Marche après marche elle est arrivée sur le palier. Elle pouvait être fière d'elle je vous le dis parce que pour elle c'était comme de gravire une montagne.

Des histoires comme celle-ci il y en a d'autres bien sûr mais ce serait trop long alors j'ai juste envie de finir en vous disant que bien des choses sont possibles dans la vie et Dialine nous l'a démontré bien souvent (merci à elle).

-Bruno


Giovanna

Dialine, je t'ai connue sur le site de déploie tes ailes... J'étais agoraphobe, et je venais d'arriver à Paris. Tu m'as beaucoup réconfortée avec tes messages, tu as toujours été à mon écoute! Tu auras été une grande dame, munie d'une énorme brassée de gentillesse, de douceur, et de sourires! Tu auras été une vraie confidente! On aura beaucoup parlé sur le site, et aussi par mail ou par le biais du chat online. Tu m'avais raconté quelques uns de tes coups durs que la vie t'avait réservés...

Quand j'ai appris que tu nous avais quittés, j'ai été trés triste, j'ai beaucoup pleuré, et en même temps je m'en voulais. Je me disais, mais pourquoi elle? Pourquoi une personne qui s'est battue toute une vie, qui a élevé deux beaux garçons, et qui a un aussi grand coeur! Pourquoi? Tu méritais de vivre, de t'amuser, d'être libre, et surtout de profiter de tes ailes... À ce jour, je ne comprends toujours pas pourquoi! À ce jour, je pense trés souvent à toi! Tu m'as beaucoup marquée, je t'aurai connue que quelques mois, mais tu auras été là dans des moments clés de ma vie... Mon agoraphobie, ma première grossesse... J'ai pensé à toi tout ce temps, je pense encore à toi. J'aurais tant envie de te parler, de te raconter tant de choses et de te faire rire comme je te faisais rire, quand je te disais : "Allez on va se boire un verre cette apréme!!!" et que tu riais d'entendre ma "joie de vivre" comme tu le disais! Mais par dessus tout, j'aurais tant aimé te connaitre... Te voir, et qu'on aille se le boire ce verre!!!!!

Tu es restée discrète, tu es partie... Mais je sais que de là-haut tu nous vois tous! Que tu rigoles de nos bétises, que tu nous aides dans nos problèmes, et que tu pleures quand on est triste... Tu sais Aline, pour moi l'agoraphobie c'est fini, à présent je suis libre de me servir de mes ailes, j'ai 27 ans et oui déjà, je suis donc Maman d'un beau petit Matteo qui a deux ans et demie et je vais me marier cet été! Et tout au long de ma guérison j'ai beaucoup pensé à toi, quand j'avais des moments où je voulais partir en courant prise par la panique, je pensais à toi, et je me disais, Aline, elle si elle le pouvait, elle ne fuirait pas devant cet obstacle.. Et j'ai avancé petit à petit... Et aujourd'hui je vais mieux, et je les use mes ailes!!! :-) Je les use pour toi aussi, j'espére que tu es fière de nous tous, que tu vis et voyages au travers le monde avec nous, que tu accomplis tes rêves par notre biais!

Une seule chose me chagrine, c'est de ne pas t'avoir vue, ne pas avoir pu te parler en face pour te dire que tu es une personne formidable!!! Tu l'as été, mais tu le resteras à jamais!

Aline, j'aurais envie de te dire de revenir... pour qu'on aille se le boire ce verre cet apréme!!!!

Je t'aime fort Aline, je pense à toi!!!! Et un grand merci juste pour la personne que tu as été et tout le bien que tu as semé autour de toi!

-Vanina "Giovanna"


JCC68

Aline était une personne formidable ! Elle avait tellement de qualités ! Parmi celles-ci, je citerai la générosité, la solidarité, le courage et l'humilité. Elle était toujours gaie et pleine d'espoir ! Une grande joie et envie de vivre, malgré ses problèmes. Elle était toujours là pour nous aider moralement, toujours un mot, une phrase ou un texte pour nous remonter le moral et nous rebooster ! Sa joie et sa bonne humeur permanente nous donnaient tellement de force et de volonté que pour moi, Aline était une des grandes forces de DTA. Elle était un exemple de générosité et de combativité et cela me remplissait d'émotion, tellement j'admirais cette femme. Elle parlait peu de ses problèmes et n'était pas du genre à s'appitoyer sur son sort. Bien au contraire, elle était surtout là pour aider les autres, "nous". Elle aimait la vie, la nature, ses amis et par dessus tout, ses enfants ! Ils peuvent être fiers d'avoir une mère comme Aline, oui, je dis bien "avoir", car même si elle n'est plus là physiquement, elle est et sera toujours dans notre esprit et dans nos coeurs. Ce que je garde d'Aline, c'est l'image d'une femme éternellement joyeuse, généreuse, courageuse et heureuse !!!

Amicalement vôtre

-JCC68


Johanna

Je crois que Dialine nous a tous marqués par sa gentillesse, sa douceur et sa combativité. Que de belles choses réunies dans ce petit bout de femme, qui tout en nous faisant part de ses difficultés, avait un mot juste pour chacun d'entre nous, pour nous redonner espoir.

Bien qu'absente, elle m'habite encore par sa lumière. Je crois que les phrases courtes sont parfois plus parlantes que les grands discours. Dialine est encore bien vivante dans nos pensées.

-Johanna



Warning: file(/home/dtaadmin/public_html/doc/review/sitemap.html): failed to open stream: No such file or directory in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 7

Warning: array_rand() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 8

Pages:
Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 10

Warning: file(/home/dtaadmin/public_html/doc/review/allmovies.html): failed to open stream: No such file or directory in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 14

Warning: array_rand() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 15

More reviews:
Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 17
RSS Sitemap
© www.deploie-tes-ailes.org toute reproduction est interdite sans la permission écrite des auteurs.