Entête
Entête Entête
Entête
Entête
Entête

L'agoraphobie

Au point de départ, mentionnons que l'agoraphobie est un problème d'angoisse, qui affecte l'individu sur le plan psychophysiologique. Ce n'est pas une maladie, mais une réaction émotionnelle apprise, qui se traduit rapidement par des comportements d'évitement. L'agoraphobie est toujours accompagnée d'angoisse très élevée et d'états de panique. Lorsque l'individu est en état de panique, il peut connaître divers symptômes corporels, tels avoir de la difficulté à respirer, impression de perdre l'équilibre, engourdissements, sensation de boule dans le gorge, tension musculaire, tremblements, palpitations cardiaques, etc. De plus, ces sensations sont souvent accompagnées de pensées dramatiques comme avoir l'impression de mourir, d'avoir une crise cardiaque, perdre le contrôle de ses actes ou de devenir fou (folle), de se rendre ridicule en public, etc.

Ces attaques de panique surviennent généralement à l'extérieur de la maison et les agoraphobes finissent par éviter de sortir, d'aller dans les centres d'achats, restaurants, à l'extérieur de la ville etc... par peur d'avoir ces attaques de panique à la fois terrifiantes et épuisantes. Bref, c'est la peur de la peur.

Précisons que l'aide professionnelle (psychologue ou médecin) constitue les premières bases à un traitement bien orienté, et que l'agoraphobie se traite et se guérit en s'impliquant dans un traitement favorisant votre exposition à vos peurs.

Entretien avec le docteur Micheal Spevack, Ph.D., directeur du département de thérapie comportementale à l'hôpital Général de Montréal.

Qu'est-ce qu'une phobie?

La phobie est la peur irrationnelle d'une situation ou d'un objet. La personne phobique sait parfaitement que sa peur est non fondée, mais ne peut s'empêcher d'avoir peur. Habituellement, les phobiques évitent l'objet ou la situation qu'ils craignent.

Qu'est-ce que l'agoraphobie?

L'agoraphobie est peut-être la phobie la plus incapacitante. Les agoraphobes souffrent d'anxiété dans les endroits isolés ou les foules - partout où ils risquent de se sentir coincés et de ne pas obtenir rapidement une aide adéquate. Ils ont souvent peur d'être seuls, sauf chez eux. L'anxiété atteint parfois un point tel qu'ils craignent de perdre connaissance, de tomber, d'avoir une crise cardiaque ou de perdre la raison.

Ces réactions se produisent-elles?

Non. Mais la peur est si forte qu'ils éviteront toute situation qu'ils ne pourraient quitter en vitesse pour retourner dans la sécurité de leur foyer.

Y a-t-il beaucoup d'agoraphobes?

Les estimations sont approximatives car de nombreux agoraphobes ont honte de leur problème et souvent n'en parlent pas. Il y aurait au moins 400,000 Canadiens et 4,000,000 d'Américains souffrant d'agoraphobie.

Quels endroits évitent-ils?

Les cinémas, les restaurants, centres commerciaux, églises, supermarchés, autobus, métros, autoroutes, ponts, trains et avions. Certains sont incapables de se rendre loin de chez eux. Dans les cas les plus graves, les agoraphobes sont littéralement prisonniers de leur propre maison.

L'anxiété éprouvée par les agoraphobes doit être terriblement dévastatrice pour provoquer de telles perturbations dans leur vie? Il est difficile d'imaginer la peur des autres. Un agoraphobe se sent un peu comme un enfant de deux ans qui aurait perdu sa mère dans un immense supermarché ou comme une personne venant d'échapper de justesse à un accident qui aurait pu être mortel.

Les agoraphobes sont-ils foncièrement malades?

Non. Pendant longtemps, on les a traités comme s'ils l'étaient. On leur a prescrit des médicaments et on leur faisait entreprendre de longues thérapies afin de découvrir la cause profonde de ces peurs. La plupart du temps, ces méthodes étaient inefficaces.

Peut-on traiter et, éventuellement, guérir l'agoraphobie?

Oui, heureusement. Il semble que le traitement le plus efficace de l'agoraphobie (et de toutes autres les autres phobies) soit la thérapie comportementale. On croit que l'anxiété et la panique ressenties par l'agoraphobe sont des comportements appris, une mauvaise habitude. On encourage les patients à se débarrasser de cette habitude et à recommencer à vivre une vie normale.

Comment cela se passe-t-il?

On enseigne aux patients des techniques de relaxation qui aideront à surmonter leur panique. Ils apprennent à connaître - à reconnaître - la panique et à la domestiquer, à savoir qu'elle ne peut ni les blesser physiquement ni les rendre fous. Ils commencent lentement à affronter les situations redoutées.


Warning: file(/home/dtaadmin/public_html/doc/review/sitemap.html): failed to open stream: No such file or directory in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 7

Warning: array_rand() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 8

Pages:
Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 10

Warning: file(/home/dtaadmin/public_html/doc/review/allmovies.html): failed to open stream: No such file or directory in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 14

Warning: array_rand() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 15

More reviews:
Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/dtaadmin/public_html/include/footer.php on line 17
RSS Sitemap
© Yves Gendron toute reproduction est interdite sans la permission écrite de l'auteur.